Anna Karénine - Léon Tolstoï

Publié le par GiZeus

Article déplacé à l'adresse suivante, merci de votre compréhension :

 

http://foudre-olympienne.blogspot.com/2011/08/anna-karenine-leon-tolstoi.html

Publié dans Classiques

Commenter cet article

Julien "Naufragés" 22/11/2010 09:42


Mais de rien, merci pour ton commentaire en retour, et pour ton passage sur mon blog. Bon article que tu as fait là!


Julien "Naufragés" 21/11/2010 20:23


Bon, vu ton commentaire, je suis venu voir ton avis, et disons que cela me tente bien de le lire un jour. Mais pas dans un avenir proche je pense. Mais j'y arriverai un jour, même si son coté
"religieux" peu me gêner, je saurai passer outre.


GiZeus 21/11/2010 21:23



A vrai dire, le côté religieux ne transparait vraiment que lors de la dernière partie, qui fait une cinquantaine de pages. Et encore ce n'est pas le seul thème abordé, Tolstoi parle aussi de la
question slave qui lui était contemporaine (et c'est en raison de ses vues sur le sujet que cette huitième partie ne fut pas publiée dans le quotidien).


En tout cas c'est sympa d'être passé ;)



Malika 16/11/2010 09:15


Ce chef d'oeuvre trône dans ma bibliothèque depuis des lustres, mais j'avoue que la taille ne me décide pas à l'attaquer ... mais tu donnes sacrément envie !!


GiZeus 16/11/2010 09:27



Etrangement la taille ne m'a pas rebuté, je m'y suis plongé sans problème. Pourtant j'ai Le Royaume des devins, à la pagination similaire, qui est présent depuis 6 mois environ.


Et franchement, il compte parmi les 3 meilleurs livres que j'ai lus cette année.



Brize 03/11/2010 10:42


J'en sais quelque chose : je m'étais essoufflée en cours de lecture et j'avais demandé quelques encouragements :) !


GiZeus 03/11/2010 10:48



xD


 


Moi j'avais été fortement tenté  par le Diapason des Mots et des Misères, la première page m'avait déjà conquis par le style de Noirez. Par moments c'était une petite torture de ne pas
céder, mais je préférais continuer au risque d'abandonner par la suite.



Brize 03/11/2010 10:35


Lu cet été et, comme toi, je ne le regrette pas et je recommanderais à mon tour.


GiZeus 03/11/2010 10:37



Oui, mais il faut avoir la patience d'aller jusqu'au bout, parce que ça fait long parfois ;)