Janua Vera - Jean-Philippe Jaworski

Publié le par GiZeus

Article déplacé à l'adresse suivante, merci de votre compréhension :

 

http://foudre-olympienne.blogspot.com/2011/07/janua-vera-jean-philippe-jaworski.html

Publié dans Fantasy-Merveilleux

Commenter cet article

A.C. de Haenne 23/10/2010 07:50


Je te confirme que Gagner la Guerre est un chef d'oeuvre, beaucoup trop court malgré ses presque 800 pages !

A.C.


GiZeus 25/10/2010 09:37



Il parait qu'il sera réédité début de l'année prochaine dans la collection Folio SF. L'occasion d'y goûter enfin, il était épuisé pour mon aniv.



GiZeus 08/09/2010 21:55


Pour tout dire, Suzelle est celle qui m'a le plus ennuyé. J'ai même trouvé ça cliché, c'est dire !

Quant au SDA, j'ai décroché au milieu du second volet, en Mordor. Vraiment trop long pour moi. Mais je l'avais survolé quand j'étais plus petit, en allant presque jusqu'au bout des tomes (en
finissant le troisième deux années plus tard, en reprenant là où je m'étais arrêté...)


Pef 08/09/2010 21:29


C'est bizarre parce que moi je priais pour que tout le bouquin soit dans le même genre ! ^^ J'ai vraiment été embarqué, c'est tout à fait le genre d'écriture qui me plaît ! Et puis quand tu as déjà
réussi au moins une fois à dépasser le premier livre du Seigneur des Anneaux (plusieurs fois pour ma part), tu es paré et prêt à affronter tous les débuts difficiles non ? ;)
Pour en revenir à Janua Vera, je ne l'ai donc pas trouvé si inaccessible (elle doit pourtant l'être un peu vu comment elle est mal aimée...).
Sinon comme toi j'ai beaucoup aimé Le Confident, mais aussi Le Conte de Suzelle dont j'ai aimé le rythme et l'ambiance.


Pef 07/09/2010 20:52


Qu'as-tu pensé finalement de nouvelle qui fait l'ouverture du recueil (et qui lui donne son titre Janua Vera) ? Parce que j'en entends beaucoup de mal, alors qu'elle est à mon sens magistrale de
maîtrise. Moi je l'ai adorée, elle est parfaite pour commencer car tellement différente des autres, par le style, par l'histoire. La folie est rapportée de manière très réussie : démesure
stylistique si appropriée au personnage du roi, et en même temps angoisse du lecteur devant cette folie. Oui il faut rentrer dedans, mais une fois passée cette étape, cette nouvelle est une très
bonne porte d'entrée sur la suite, une Janua bona en quelque sorte... ^^


GiZeus 07/09/2010 21:58



Hello Pef!


 


C'est vrai que cette introduction est "magistrale de maîtrise" comme tu dis. Si je me souviens bien, après avoir eu besoin d'une page pour prendre mes aises, j'ai bien aimé suivre cette
"aventure" du roi. Mais en cours de route, j'ai quand même été un peu lassé par toute cette débauche d'épithètes recherchés, et j'attendais que l'histoire se dessine plus précisément. Et au
final, j'étais quand même content que tout la nouvelle se termine, pour passer à une histoire plus consistante.


 


Mais cette nouvelle est clairement la plus intéressante du lot, stylistiquement parlant. Faudra que je la relise une fois, pour constater l'effet qu'elle me fait, et aussi pour me régaler le
ciboulot.


 


Cependant, et contrairement à toi, je ne considère pas cette nouvelle comme une bonne porte d'entrée à l'univers de Jaworski. Elle risque au contraire de rebuter pas mal de monde peu habitué à
cette débauche, bien qu'au final elle reflète parfaitement la folie du protagoniste. J'attend d'une amorce qu'elle m'accroche, et là c'est l'effet inverse qui a failli se produire. Je dois
seulement à ma persévérance d'avoir lu jusqu'au bout. Par contre, si tu dis par là que c'est en quelque sorte un "vaccin" pour la suite, alors je suis d'accord avec toi ;)