LTI, la langue du IIIè Reich - Viktor Klemperer

Publié le par GiZeus

Article déplacé à l'adresse suivante, merci de votre compréhension :

 

http://foudre-olympienne.blogspot.com/2011/08/lti-la-langue-du-iiieme-reich-viktor.html

Publié dans Documentaires-Essais

Commenter cet article

Tietie007 25/11/2010 09:31


Certes, mais Orwell avait bien montré l'instrumentalisation du verbe par le pouvoir totalitaire, qui assignait aux mots une fonction purement idéologique, totalement déconnectés de la réalité.


GiZeus 25/11/2010 09:53



Oui, mais quand je l'avais lu (ça remonte un peu) j'avais eu un peu de mal à saisir toute cette nuance, et voir ce concept se concrétiser, s'illustrer dans un épisode du passé suffit à remuer ces
souvenirs.



Tietie007 25/11/2010 07:42


Il suffit de relire 1984 d'Orwell et de la réalité de la novlangue ! Mais sur le langage totalitaire, je pense qu'on aura fait guerre mieux que le PCUS, avec sa langue de bois étonnante, et ces
mots qui, du jour au lendemain, peuvent changer de signification, au gré des changements idéologiques !


GiZeus 25/11/2010 09:27



1984 a beau être un chef d'oeuvre d'anticipation, ça n'en reste pas moins une fiction malgré tout ce qui a pu être mis dedans. Il est surtout frappant de constater la réalité d'une invention qui
semblait demeurer fictive, la voir prendre corps dans la trame de l'Histoire.



fernandez 05/11/2010 21:16


La tendance à l'ultrasimplicisme rhétorique et la recherche de l'émotionnel caractérisent le rapport avec les masses populaires, on les retrouve aussi bien dans le national-socialisme que dans le
démocrtisme moderne des sociétés occidentales ou encore le maoîsme... On pourrait remonter à la période des démagogues athéniens dans l'Antiquité. La singularité de ce langage n'est donc pas
attachée spécifiquement au nazisme, ce qui n'enlève rien à la pertinence de ces observations purement analytiques.
Claude Fernandez
http://wwwclaude-fernandez.com


GiZeus 05/11/2010 21:45



Tiens, je pensais au contraire, mais sans réellement m'interroger sur le sujet je l'avoue, que c'étaient les régimes totalitaires qui étaient à l'origine de cette pratique, qui avait ensuite été
reprise par les démocraties futures. Merci beaucoup pour cet éclairage Claude.



Gromovar 15/10/2010 06:56


Ca il me le faut.


GiZeus 15/10/2010 09:15



Ouep, c'est un bouquin indispensable, entre autres bien évidemment ;)



GiZeus 03/10/2010 20:20


Je viens d'entendre une ineptie sans nom au JT. En parlant de Pétain, qui aurait durci les lois antisémites durant sous le régime de Vichy, un intervenant balance que ce dernier était plus
antisémite que les allemands/nazis puisque la distinction s'effectuait sur la base du sang et non de la religion. Ces connards qui souhaitent accabler encore plus la France de cette époque, qui
bandent rien qu'à l'idée de s'humilier un peu plus, feraient mieux de se la boucler et d'aller se documenter au lieu de pisser leur sous-culture devant un public élevé aux révélations chocs.

Je suis loin d'être Pétainiste, mais de là à sous-entendre implicitement que Pétain aurait pu être plus antisémite qu'Hitler, c'est carrément dépasser le stade de la désinformation médiatique pour
tomber dans le mensonge et l'audimat nauséabond.


GiZeus 03/10/2010 22:05



Dans mon emportement j'ai oublié de préciser que l'intervenant arguait une distinction basée sur la race, qui va donc plus loin que la religion, en omettant que c'est par là même la base de la
doctrine nazie. Il sous-entendait ainsi que Pétain aurait été plus loin que les nazis, alors même qu'il suivait simplement leurs préceptes (encore une fois, je ne prends pas la défense du
maréchal, mais je corrige des propos erronés).